Alexandre le Bienheureux

Film Comédie, France, 1968, 1h40VFHD

Alexandre a épousé La Grande, la plus jolie et la plus riche fille de son village. La Grande espère faire de lui un mari modèle, fidèle et travailleur, qui s'occuperait sans rechigner de la ferme qu'elle lui a apportée dans sa corbeille de mariage. Mais Alexandre ne partage pas du tout ses préoccupations...

Critiques presse
  • Allociné Spectateur

  • Télérama

    Un homme (Philippe Noiret, le bienheureux) donne libre cours à sa subversive paresse. Dans cette fable ironique à la Marcel Aymé, Yves Robert définit une savoureuse idée du bonheur : couché, mais pas endormi ; libre, mais pas à jeun. A méditer… allongé.

  • Télécâble Sat

    Une gentille fable pleine d'ironie, de délicatesse et de charme. Cet éloge de la paresse est merveilleusement interprété par Philippe Noiret.